Le MIL et les GARI. Premiers jalons pour une socio-histoire d’un engagement anti-franquiste et anticapitaliste. France-Espagne, 1968-1974

En Mai 1968, un groupe de jeunes lycéen-ne-s toulousain-e-s font leurs premières expériences du militantisme, tandis que de l’autre côté des Pyrénées, de jeunes Barcelonais-e-s prennent part au mouvement ouvrier radical qui se structure alors en Catalogne. Quelques années plus tard, dans un contexte général de passage à la clandestinité et à la lutte armée de certaines organisations d’extrême-gauche nées dans le sillage de la contestation de la fin des années 1960, ils fondent ensemble le Movimiento Iberico de Liberacion [MIL], et entrent en clandestinité à Barcelone pour lutter les armes à la main contre la dictature franquiste. Lorsqu’un grand nombre d’entre eux sont arrêtés et condamnés à de lourdes peines en septembre 1973, les rescapés retournent en France pour organiser, avec d’autres militant-e-s libertaires européen-ne-s, une campagne de solidarité avec les prisonniers du MIL, qui donnera lieu à de nombreuses actions spectaculaires pendant l’année 1974, revendiquées sous le nom des Groupes d’Action Révolutionnaire Internationalistes [GARI]. En partant du postulat qu’on ne peut expliquer cet engagement politique uniquement en termes de basculement et de rupture brutale, et que celui-ci, si exceptionnel, violent et extraordinaire fut-il, mérite d’être étudié avec les outils d’analyse du fonctionnement ordinaire du militantisme, ce mémoire tente d’analyser la trajectoire militante des membres du MIL et des GARI selon une perspective diachronique et multi-factorielle, en portant une attention particulière aux processus de radicalisation individuels. En s’appuyant sur des entretiens biographiques, ainsi que sur la consultation systématique de sources secondaires, ce mémoire se propose d’étudier les « carrières militantes » des membres du MIL et des GARI, afin de bâtir un modèle d’intelligibilité des processus de radicalisation des engagements politiques dans le cas spécifique d’une lutte anti-capitaliste et antifranquiste en France et en Espagne au début des années 1970.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *